Questionnaires et dosages biologiques

Les outils de la consultation comprennent des questionnaires et des explorations biologiques à visée nutritionnelle et fonctionnelle.

LES QUESTIONNAIRES

1| Le Questionnaire Alimentaire sur une journée (QA)

Il s’agit d’un relevé de l’alimentation du patient, sur une journée et sur une semaine. Ce questionnaire a plusieurs objectifs, dont le principal est pédagogique :
- Il permet au patient de repérer d’un seul coup d’œil, la sur-consommation ou la sous consommation d’une famille d’aliments.
- Il permet de préciser les habitudes alimentaires, en ajustant la consommation quotidienne et en la comparant au déclaratif de la consommation hebdomadaire.
- Une fois l’ajustement des portions quotidiennes réalisé, on peut commencer à visualiser avec le patient SA pyramide alimentaire sur 1 journée ; en pratique la pyramide ressemble souvent à une fusée, à un avion, à un arbre ; ceci permet d’envisager les modifications utiles en symbolisant le changement à un changement de forme : « comment passer d’un avion à une pyramide… ».

L’intérêt de cette pédagogie est d’éviter de rentrer dans le « flagrant délit de délinquance alimentaire », souvent culpabilisant et démotivant.

Faire passer l’idée que les habitudes alimentaires sont installées dans notre cerveau comme des routines, et que souvent nous ne mangeons « pas bien », sans en être totalement conscients. La prise de conscience efficace doit non seulement éviter la leçon de morale mais aussi éveiller la curiosité de chacun sur ce comportement qui nous « échappe » et qui obéit à un profil de mangeur qui se structure précocement à la fois dans la personnalité de chacun et l’apprentissage éducatif.

- C’est sur les bases de ce dialogue rassurant que les consignes peuvent être proposées, avec au maximum 2 consignes par séance, et vérification de l’appropriation de chacune des consignes à chaque séance.
- Une véritable réforme alimentaire doit être patiente, et jouer sur la durée puisque les spécialistes s’accordent pour dire qu’un changement d’habitude alimentaire nécessite 2 années pour s’ancrer.
- Au-delà du conseil alimentaire, les informations issues du questionnaire vont être corrélées aux questionnaires fonctionnels, pour faire des liens, et poser des hypothèses. A titre d’exemple, une personne consommant régulièrement des sucreries, a souvent un score Sérotonine au questionnaire DNS perturbé.

2| Le Dépistage de Déficience Micronutritionnelle (DDM)

C’est un questionnaire qui permet de détecter l’impact de l’alimentation sur le fonctionnement de l’organisme. Il regroupe les troubles fonctionnels autour de 6 grandes rubriques : A - troubles de l’humeur et de la fatigue B - troubles fonctionnels digestifs C - troubles ostéo-articulaires D - troubles infectieux E - troubles cutanés F - troubles circulatoires Chaque rubrique comprend en moyenne 6 questions cotées de 0 à 3 ; on obtient donc un score A, un score B, C, D, E ou F. Les scores peuvent être regroupés entre eux et le médecin va pourra établir un diagnostic fonctionnel de perturbation d’un ou plusieurs des 4 maillons faibles de l’organisme :
- L’interface digestive
- La protection cellulaire
- La communication cellulaire
- La fonction cerveau. C’est un véritable "scanner" entier des fonctions de l’organisme, et chaque perturbation de maillon faible observée est analysée en comparaison avec le questionnaire alimentaire. Déjà les 1ers conseils alimentaires peuvent être suggérés, et les indications de complémentation peuvent être proposées en fonction du résultat.

3| Le questionnaire DNS (Dopamine – Noradrénaline – Sérotonine)

Le DNS permet de focaliser sur la fonction cerveau, pour préciser l’éventuelle origine nutritionnelle des troubles de l’humeur, du comportement et de la fatigue. Il mesure l’impact de notre alimentation sur le fonctionnement de votre cerveau. Il permet de détecter d’éventuelles causes d’un sommeil capricieux, d’une tendance au blues voire à la petite déprime, d’une difficulté à se projeter, d’une irritabilité, d’une attirance boulimique vers les produits sucrés, de troubles de concentration de la mémoire… en évaluant les déficits fonctionnels en certains neurotransmetteurs.

4| Le questionnaire QVD (Questionnaire de Vulnérabilité Digestive) :

Le QVD va focaliser sur l’interface digestive, et permettre de suspecter :
- L’existence d’une augmentation de la perméabilité alimentaire.
- La présence d’une intolérance alimentaire. De plus le score global du QVD permet d’évaluer l’importance de la perturbation, et d‘anticiper sur le temps qu’il faudra consacrer à la restauration de l’équilibre de l’écosystème intestinal.

LES EXPLORATIONS BIOLOGIQUES

Selon le contexte, on pourra affiner les informations issues des questionnaires fonctionnels en s’aidant des explorations modernes de la biologie nutritionnelle et fonctionnelles. Ces bilans micronutritionnels ont toute leur place en particulier lorsque les bilans classiques ne mettent pas en évidence de perturbation particulière. Ils permettent également de mesurer précisément l’impact du changement alimentaire et de la complémentation proposés par le médecin.

Parmi les explorations biologiques couramment utilisées, nous citerons en exemple :
- Les dosages pour préciser les déficits : fer, iode, vitamine D, sélénium, le coenzyme Q10…
- Les dosages pour évaluer le niveau de perturbation digestive : Défensines 2, calprotectine, IgA sécrétoires, ….
- Les évaluations du stress oxydatif : la SOD, la GPX, les anticorps anti LDL oxydés…
- L’évaluation des consommations et des besoins en oméga 3 et oméga 6 : le Profil des Acides Gras Erythrocytaires.
- L’évaluation des déficits en neurotransmetteurs : le Profil Urinaire des Neurotransmetteurs.

Les résultats de ces explorations sont exprimés sous la forme de graphiques très visuels qui permettent au patient de comparer son résultat à celui de la moyenne des personnes de son sexe et de sa tranche d’âge. Les explorations biologiques représentent le nec plus ultra du diagnostic en micronutrition. Il demande un effort financier du patient puisque ces bilans ne bénéficient pas de remboursement par les caisses d’Assurance Maladie.

Le coût peut aller de 20 à 30€ pour une exploration simple (pris en charge dans la plupart des cas : fer, vitamine D) , jusqu’à environ 150 à 200€ pour les situations plus complexes.

Néanmoins cet effort a montré son utilité car le protocole proposé sera plus précis et rapidement actif.

Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 75 46620 75. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat.
Mentions légales - Nous contacter - Partenaires - Inscription - Glossaire - Plan du site
Date de dernière mise à jour : mercredi 16 août 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.